Monument des combattants à Toulouse

Paragraphes

La solution de déplacer en un seul « bloc » le monument des combattants à Toulouse pour assurer sa mise en sécurité à l’occasion de la construction de la 3e ligne de métro a été retenue par Tisséo Ingenierie, Maître d’ouvrage.

Le groupement de maîtrise d’œuvre Arc&Sites a d’abord développé une connaissance approfondie du système constructif de l’édifice dans le cadre du diagnostic (relevé scan et modélisation 3D, auscultations par Géoradar, constats d’états, …).

Les études ont ensuite porté sur différents scénarios. Le monument de 1400 tonnes sera extrait de la zone d’excavation de la future station de métro (profondeur ~ 40 mètres) pour la durée des travaux. Il sera levé à une hauteur de 2 mètres à l’aide de vérins, puis transporté sur une plate-forme autopropulsée pilotée par ordinateur. Une cage d’acier assurera la stabilité du monument le temps de l’opération.

Le Monument à la Gloire des Combattants a été construit par l’architecte toulousain Léon Jaussely, grand prix de Rome, entre 1923 et 1928.

Cette opération permettra également de faire découvrir à un large public sa très riche sculpture, qui représente notamment les principales batailles de la Grande Guerre 14-18. Un biplan occupe la partie centrale de la frise historiée. Il s’agit du premier avion construit à Toulouse, le Salmson 2A2 sorti des ateliers établis à Toulouse-Montaudran par l’industriel et visionnaire Pierre-Georges Latécoère.

Merci au Maître d’ouvrage pour sa confiance, et à toute l’équipe de Maîtrise d’œuvre pour son implication :

ARC&SITES architecte du patrimoine mandataire,

UBC, ECOVI, TOLLIS, AGP, EVEHA, ARTELIA

… et rendez-vous à l’été 2023, pour un retour en 2027 !

Repost LinkedIn - crédit : Rémi Desalbres